InfoClash
sharp7272
Page d'accueilAjouter aux FavorisPlan du siteImprimerEnvoyer à un ami
 
Vign_2017-01-11_21h31_18
 

"Dieu a créé le monde en sept jours, Obama a deux jours de plus pour le détruire"

Publié le : mercredi 11 janvier

Source : https://fr.sputniknews.com

Vign_2017-01-11_20h23_17
 

Le ministère russe des Affaires étrangères se dit préoccupé par la conduite éventuelle de l’administration actuelle américaine dans les derniers jours précédant l’investiture de Donald Trump.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a exprimé sa préoccupation concernant les actions éventuelles de l’administration du président américain sortant Barack Obama pendant les neuf derniers jours de sa présidence.

La nouvelle administration commencera à exercer ses fonctions après l’investiture du président élu Donald Trump, qui se tiendra le 20 janvier prochain.

« Je lis les actualités de Washington tous les jours : nouvelles sanctions à l’encontre de la Russie, livraison de complexes de défense sol-air aux coupe-jarrets syriens, actions absurdes et destructrices sur tous les fronts de la politique étrangère. Dieu a créé le monde en sept jours. L’administration Obama a deux jours de plus pour le détruire », a écrit Mme Zakharova sur sa page Facebook.

Les États-Unis ont décidé, le 29 décembre, d’expulser 35 diplomates russes qualifiés « d’agents secrets » par le président sortant Barack Obama. L’actuelle administration américaine a en outre adopté de nouvelles sanctions contre la Russie, accusant les services secrets russes et plusieurs individus d’ingérence dans la présidentielle américaine par le biais d’attaques informatiques.

Le Kremlin a considéré ces mesures comme « un acte d’agression de la part de personnes qui doivent quitter leurs postes dans trois semaines », en allusion à l’administration Obama. Contrairement à l’administration américaine sortante, le président américain élu Donald Trump affirme que les cyberattaques perpétrées contre les Démocrates ont été causées par la négligence du Comité national démocrate (DNC) lui-même.

© 2014-2017